Le Ravin secret de Champernal
>>
Accueil
>
Sentiers de découverte
>
Le Ravin secret de Champernal
Saint-Privat-de-Vallongue

Le Ravin secret de Champernal

Faune et flore
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Quittez l’agitation de la route nationale pour plonger dans la quiétude d’un ravin rafraîchissant. Lorsque vous sortirez du labyrinthe de terrasses, laissez vous guider par une voie ferrée rendue à son évolution naturelle.
Dans ce ravin encaissé dominé par un impressionnant viaduc, les activités humaines se conjuguent depuis longtemps avec les caprices du climat méditerranéen pour donner naissance à un écosystème étonnant. Entre le foisonnement d’une nature en perpétuelle évolution et la quiétude des vestiges du passé, cette balade propose d’accompagner vos premiers pas de naturaliste.

Les 8 patrimoines à découvrir
Faune

Faune du ruisseau

Autrefois chassée et convoitée pour sa peau, la loutre a mis près de 30 ans à reconquérir les cours d’eau cévenols. Depuis, la recherche des traces et indices de présence permet de bien connaître sa dans le Parc national. L’écrevisse à pattes blanches et quant à elle en régression et très sensible aux variations environnementales. Sa préservation passe notamment par le maintien de la diversité des habitats  et d’une bonne qualité de l’eau.
lire la suite
Agriculture

Les bancels

« Avant à Cessenade, ils avaient leurs jardins là-bas, ils plantaient des tomates, des haricots… parce qu’il n’y avait pas encore l’eau de la commune. Les bancels étaient clos, pour retenir la terre, avec juste un passage pour un homme et un faix de fumier, on transportait tout sur le dos, même une mule ne pouvait y aller… Avant, il fallait faire tellement de choses que les soirs de clair de lune ils allaient refaire les murets, et vous aviez des gens, ça remonte très loin ça, qui prenaient un ouvrier pour les aider et ils le payaient avec deux ou trois corbeilles de terre qu’il remmenait pour ses bancels ».
lire la suite
Milieu naturel

Un hôtel accueillant

Ce châtaignier et la clède en ruine sont les reliques d’une châtaigneraie abandonnée il y a bien longtemps ! Un arbre mort… mais qui grouille de vie. Les agents du Parc national participent à l’inventaire national des coléoptères saproxyliques (mangeurs de bois mort). Piégeage, observation et détermination des espèces sont les étapes clés de ce travail. Victimes notamment de l’évolution de leur habitat et des pollutions lumineuses, Les chauves souris font également l’objet de comptages dans les sites de reproduction et d’hibernation connus.
lire la suite
Agriculture

Le béal

Le sentier enjambe sur de grosses dalles de lauzes le béal servant à l’irrigation des terrasses et dont le départ se situe à 1,5 km en amont. « Le béal, je sais qu’il y avait plusieurs personnes qui y avaient droit et qu’ils avaient chacun un jour pour utiliser l’eau. Chez moi, il y avait au moins trois kilomètres de béal et pour les entretenir, on y travaillait au mois de mars et en automne. Maintenant on a la possibilité d’arroser les parcelles avec un tuyau mais ça ne répartit pas l’eau comme un béal. Quand il y avait partout des canaux, tout était vert, maintenant c’est sec ».
lire la suite
Agriculture

Châtaigniers cultivés

On les distingue à leur bourrelet, cicatrice de la greffe. On retrouve ici cet arbre sous différents aspects : en peuplement dépérissant (voir point précédent), en verger entretenu (devant vous) ou mélangé au pin ou au chêne vert (retournez-vous).
La variété comballe domine dans le secteur mais de nombreuses autres variétés fruitières sont cultivées en Cévennes, garantissant ainsi une longue période de production et une meilleure résistance aux maladies, insectes et caprices climatiques.

lire la suite
Histoire

Viaduc de Cessenades

Inaugurée en 1909, la ligne de chemin de fer départemental (CFD) reliant Florac à Sainte Cécile d’Andorge a nécessité la construction de 15 tunnels, 53 ponts et viaducs. En 1968, la voie ferme faute de rentabilité. Cette ligne fait actuellement l’objet d’un aménagement progressif en voie verte, offrant des points de vue pittoresques sur les méandres de la Mimente et du gardon d’Alès (Vallée longue).
Ce viaduc est le plus haut de la ligne.
lire la suite
Milieu naturel

Un ravin sauvage

Le spectaculaire viaduc de Cessenade révèle la profondeur d’un ravin naturel difficile d’accès. Cette configuration et le microclimat qui y règne favorisent l’expression d’une vie sauvage variée et la préservation d’un cortège très particulier de lichens, fougères, champignons et mousses.
Les pentes abruptes de ce ravin ont contribué au maintien d’un
boisement ancien. D’autres forêts dans le Parc national sont volontairement laissées à une libre évolution. Leur étude sur le long
terme permet de mieux comprendre les phénomènes naturels qui transforment les espaces forestiers.
lire la suite
Milieu naturel

La face cachée du ravin

Le long de la voie, l’évolution spontanée de la forêt vers une plus grande diversité et maturité. Après genêts et bruyères, s’installent le pin et le bouleau. Enrichissant le sol en matière organique, ces groupements préparent l’avènement d’une véritable forêt accueillant le chêne vert, le châtaignier puis le chêne pubescent, essences à croissance lente et à fortes exigences écologiques.
lire la suite

Description

Le sentier descend vers un petit cours d’eau avant de le franchir par une passerelle. La remontée se fait dans les anciennes terrasses et rejoint l’ancien chemin de fer départemental (CFD). Le parcours se poursuit sur le tracé du CFD et emprunte le viaduc. Après le dernier point d’interprétation, le sentier bifurque sur un chemin plus étroit pour redescendre vers le Pont de Champernal.
Départ : Pont de Champernal
Arrivée : Pont de Champernal
Communes traversées : Saint-Privat-de-Vallongue, Saint-Frézal-de-Ventalon

Profil altimétrique


Recommandations

Le chemin emprunte des passages rocheux et surplombe la rivière : pour votre sécurité, restez impérativement sur l’itinéraire balisé.
Attention au franchissement du pont routier à l'arrivée pour rejoindre le parking.

Lieux de renseignement

Office de tourisme Des Cévennes au mont-Lozère, Le Collet-de-Dèze

RN 106, 48160 Le Collet-de-Dèze

https://www.cevennes-montlozere.com/

info@cevennes-montlozere.com

04 66 45 81 94

Les relais d'information sont des offices de tourisme ou sites partenaires du Parc national des Cévennes, qui ont pour mission l'information et la sensibilisation sur l'offre de découverte et d'animations ainsi que les règles à adopter en cœur de Parc. 

Ouvert toute l'année (se renseigner pour les jours et horaires d'ouverture en période hivernale)

En savoir plus

Accès routiers et parkings

RN106. Le pont de Champernal se situe dans une épingle très marquée entre Saint-Privat-de-Vallongue et Le-Collet-de-Dèze

Stationnement :

Parking en bordure de la route nationale

Source

Parc national des Cévenneshttp://www.cevennes-parcnational.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :