Serre de Pradal- Trail n°32
>>
Accueil
>
Trail
>
Serre de Pradal- Trail n°32
Rousses

Serre de Pradal- Trail n°32

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une belle boucle qui ravira les traileurs en quête de diversité et amoureux de jolis coins perdus.
Du vallonné pour commencer, puis une montée régulière suivie d’une descente plutôt raide et quelques kilomètres à plat pour finir. Une belle boucle, à pratiquer à pied ou à VTT.

Les 6 patrimoines à découvrir

  • Agriculture

    Murettes et bancels

    " Le chemin bordé d'un mur par endroit menait jadis de Rousses à Massevaques. Certains se souviennent encore l'avoir parcouru pour remonter à Massevaques après une veillée à Rousses. Au début du sentier, on voit à gauche les murettes de deux bancels sur lesquels on cultivait le seigle. On pénètre ensuite dans la hêtraie. Ce versant exposé aux vents du nord et de l'ouest convient au hêtre et c'est seulement dans les combes plus abritées que l'on trouve quelques châtaigniers mêlés d’épineux. Ce bois est encore exploité par les habitants de la commune qui y font leur bois de chauffage." (P. Grime)

  • Histoire

    Les Ablatats, village refuge

    Territoire à la géographie accidentée, les Cévennes servirent de refuge durant la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, une soixantaine de Juifs furent cachés à Vébron et Rousses, dont une dizaine dans le hameau des Ablatats. S'ils bénéficièrent du silence de la population, ils purent se réfugier ici grâce aux maires des deux communes, aux pasteurs ainsi qu'à un assistant du préfet. Certains d'entre eux auraient même été envoyés directement par la préfecture.

  • Agriculture

    Le châtaignier, arbre de vie

    Autrefois présent tout au long de la vie des Cévenols, cet arbre fut longtemps considéré comme l'arbre de vie. Avec le bois, on construisait le berceau, le mobilier de la maison et la charpente. On s'en servait aussi comme bois de chauffage. Le fruit entrait dans la composition de la soupe ou bajanat faite à base de châtaignes séchées, les bajanes, et de la farine. On séchait les châtaignes dans des clèdes, petits bâtis en schiste situés au cœur des vergers. Le fruit nourrissait aussi les animaux de la ferme.

  • Géologie

    Serre et valat

    Ce sont deux mots occitans. Le premier désigne une crête en dos d’âne et dentelée. Le second désigne pour sa part un fossé, une tranchée et par extentions une vallée. Dans sa partie haute, Le parcours se déroule sur un serre.
  • Histoire

    Les camisards

    La vallée du Tarnon a été un haut lieu de la guerre des Camisards. Elle a hébergé la troisième armée camisarde. Beaucoup d'assemblées secrètes s'y sont tenues à la faveur des sombres forêts ou d'une grotte située sous la can de l'Hospitalet (Baume dolente).

  • Eau

    Le Tarnon

    Long de 38,9 km, le Tarnon prend sa source dans le massif du mont Aigoual (sommet : 1565 m), sur la commune de Bassurels et se jette dans le Tarn en aval de Florac-Trois-Rivières, après avoir conflué avec la Mimente. Il sépare le causse Méjean et les Cévennes.
    En amont de Rousses, le Trépaloup se jette dans le Tarnon. C’est le ruis­seau qui a creusé les gorges du Tapoul, célèbre pour la pratique du canyonning.
    Le Tarnon est une rivière cévenoles, qui peut connaître de très fortes et soudaines crues lors d’épisodes cévenols. Son débit peut varier de 0,1 m3/s (période sèche) à 400 m3/s (novembre 1982).

Description

Pour réaliser cette boucle, il suffit de suivre le balisage Trail n°32

Vous pouvez également télécharger sa trace GPX et/ou utiliser l’application LozereTrailNature pour un suivi GPS en temps réel et un partage de vos chronos.

1- Tout débute par une piste puis une monotrace qui mène aux Ablatats. 
2- Du village, on emprunte un sentier dans une châtaigneraie, qui découle sur la route qui monte à Montcamp.
3- La descente emprunte d’abord un chemin au milieu des prés avec vue sur le Causse Méjean, puis s’enfonce dans la forêt.
4-  À Le Gua, le retour à Rousses s’effectue par un sentier qui longe, de plus ou moins près, le Tarnon.
  • Départ : Rousses
  • Arrivée : Rousses
  • Communes traversées : Rousses et Fraissinet-de-Fourques

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

Adaptez votre équipement aux conditions météo du jour.
N'oubliez pas que le temps peut vite changer dans les Cévennes. 
Bien refermer les clôtures et les portillons.
En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Lieux de renseignement

Maison du tourisme et du Parc national, Florac

Place de l'ancienne gare, N106, 48400 Florac-trois-rivières

https://www.cevennes-gorges-du-tarn.cominfo@cevennes-parcnational.fr04 66 45 01 14
La Maison du tourisme et du Parc national des Cévennes est installée dans le bâtiment renové de l'ancienne gare en bordure de la N106. C'est un espace , d’accueil, d'information et de sensibilisation sur l'offre de découverte du territoire, ainsi que sur les règles à adopter en cœur de Parc, mutualisé entre les équipes de l'office de tourisme et du Parc.
Une expo interactive présente le Parc national des Cévennes et ses actions. 

Sur place :  Une boutique, librairie découverte et  produits siglés PNC.
Ouvert toute l'année (se renseigner sur les jours et horaires en saison hivernale).
En savoir plus

Transport

Pour venir en transport en commun, renseignements sur le site: https://www.mobilite-lozere.fr/

Accès routiers et parkings

Depuis Florac ou  Meyrueis: prendre la D 996, direction Vébron.
À Vébron, prendre la D907 pour arriver à Rousses.

Stationnement :

parking de la Via Ferrata (à proximité du restaurant La Ruche)

Source

CC Gorges Causses Cévenneshttps://www.gorgescaussescevennes.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :