La Condamine
>>
Accueil
>
Rando à pied
>
La Condamine
Montbrun

La Condamine

Causses et Cévennes / UNESCO
Eau et géologie
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Doline, lavogne, dolmen..  vous guident dans ce voyage à la découverte de l'agropastoralisme d'hier et d'aujourd'hui.

Une balade dans le temps où l'homme a su, sur ces plateaux arides, profiter des lieux pour en prendre le meilleur. Il ne s'est pas installé là par hasard et a dû adapter son mode agricole. Chaque élément ici a une histoire à vous raconter, ouvrez les yeux et interrogez-vous !


Les 8 patrimoines à découvrir
Agriculture

Condamine

Condamine signifie "terre ou doline cultivée en commun, bien communal". C'est une large plaine fertile, abritée des vents qui lui valait autrefois des récoltes en avance de 15 jours. Un vieux dicton prétend que, "si le causse Méjean était un œuf, la Condamine en serait le jaune", ou « partie la plus grasse ». Ainsi, un climat moins rude que dans d'autres parties du causse, un sol épais et fertile produit par la décomposition des calcaires, expliquent l'installation de l'homme au néolithique et la richesse du site en monuments mégalithiques.

lire la suite
Archéologie

Dolmen de Combe Lebrouze

Le dolmen de Combe Lebrouze, appartenant à un groupe de dolmens de dimensions imposantes, est le plus grand du causse Méjean. La dalle, cassée en 4 morceaux, mesure entière environ 6 mètres. La chambre sépulcrale, séparée en deux par une dalle transversale, a abrité 34 adultes et 1 enfant, plus un mobilier d'une grande richesse. Ce dolmen fut visité pour la première fois sans doute en 1871 (Revue du Gévaudan des Causses et Cévennes, 1964).

lire la suite
Agriculture

Doline

Cette dépression naturelle appelée « sotch » ou « doline » est formée par le ruissellement des eaux de pluie entraînant les produits de décomposition des calcaires. Souvent la doline est protégée des vents grâce aux parois rocheuses qui l'entourent, des haies ou des murs. Autrefois, seules ces combes fertiles étaient cultivées pour les besoins d'une agriculture autarcique.

lire la suite
Pastoralisme

Parcours

A partir de 1970, l'évolution du système agro-pastoral entraîne la transformation des méthodes de gardiennage. Les parcs à moutons clôturés libèrent une main d’œuvre de moins en moins nombreuse, au profit d'autres activités agricoles. Ainsi, les parcours se morcellent, certains sont abandonnés et peu à peu gagnés par le buis, les genévriers et la progression naturelle des résineux.

lire la suite
Paysage

Point de vue

Sur la route, juste avant de descendre sur Le Tomple, prenez le temps de monter sur le Nis d'Aoucel. De ce point de vue, portez votre regard vers les antennes surmontant le Single, cap barré protohistorique, puis en tournant vers l'Est, vous discernez les sommets du mont Lozère, puis ce sont les Cévennes, et par temps clair les antennes du Mont Aigoual (1567 m), avec en avant-plan le Mont Gargo, sommet du Méjean (1247m) ; Continuer sur le plateau du Méjean pour terminer sur les corniches du Sauveterre.

lire la suite
Architecture

Le Tomple

Dans le village du Tomple situé à 976 m, les maisons sont construites en pierres calcaires maçonnées avec un mortier de chaux. Certaines sont enduites. Ces constructions sont caractéristiques de l’architecture traditionnelle. La pierre à bâtir était prélevée dans les carrières du plateau. L'absence de bois avait obligé les constructeurs à s'en passer: pas de charpente, simplement une voûte en pierre supportant une couverture en lauze (pierre plate).Traditionnellement en calcaire, elle est remplacée, depuis quelques années, par la lauze de schiste. Cet ensemble de techniques fait de la maison caussenarde une maison assez massive avec de petites ouvertures.

lire la suite
Flore

Buis

Le buis, symbole funéraire, est la plante de l'immortalité, car toujours vert. Au Moyen Age, elle faisait partie de la pharmacopée paysanne. Son essence, son bois et ses feuilles présentent les même vertus. Les feuilles séchées à l'ombre et retournées maintes fois, sont un remarquable fébrifuge, diurétique, aux vertus sudorifiques. Elles traitent aussi les maladies cutanées chroniques, la goutte, les rhumatismes, la calvitie. Les branches servaient de litière en bergerie. Durant l'estive, les bergers transformaient son bois en bâtons aux pommeaux sculptés et autres objets.

lire la suite
Eau

Lavogne

L'eau étant rare sur le causse, la lavogne, cuvette argileuse retenant l'eau de pluie, a été aménagée par l'homme pour abreuver les troupeaux. Élément du patrimoine agro-pastoral, elle présente aussi un intérêt écologique indéniable. Bon nombre d'animaux (mammifère, oiseaux, insectes...) viennent s'y abreuver, chasser mais aussi s'y reproduire comme les libellules et les amphibiens. Environ 200 lavognes ont été dénombrées sur les grands causses et souvent un manque d'entretien est à l'origine de leur disparition !

lire la suite

Description

Depuis le croisement, prendre le chemin qui traverse l'immense plaine cultivée.
1 - Passer entre la ruine de Combe Lebrouze et le dolmen, continuer tout droit par un sentier et rejoindre le vallon de Mativet.
2 - Au croisement, prendre à gauche la piste montant dans le vallon pour rejoindre la route du Tomple.
3 - L'emprunter par la gauche, traverser le village du Tomple et descendre par la piste jusqu'à un col.
4 - Au replat, quitter la piste, prendre le sentier sur la gauche pour rejoindre la lavogne, prendre un sentier au dessus de la lavogne pour rejoindre la piste de La Condamine. Tourner à gauche, passer devant la Condamine et  continuer pour rejoindre le parking.

Départ : Croisement D68 et route de la Condamine
Arrivée : Croisement D68 et route de la Condamine
Communes traversées : Montbrun, Quézac

Profil altimétrique


Recommandations

Adaptez votre équipement aux conditions météo du jour. N'oubliez pas que le temps change vite en montagne. Pensez à emporter de l'eau en quantité suffisante, de bonnes chaussures et un chapeau. Refermez les clôtures et les portillons. Les chiens sont déconseillés (Troupeaux et chiens de protection).


Lieux de renseignement

Maison du tourisme et du Parc national, Florac

Place de l'ancienne gare, N106, 48400 Florac-trois-rivières

https://www.cevennes-gorges-du-tarn.com

info@cevennes-parcnational.fr

04 66 45 01 14

La Maison du tourisme et du Parc national des Cévennes est installée dans le bâtiment renové de l'ancienne gare en bordure de la N106. C'est un espace , d’accueil, d'information et de sensibilisation sur l'offre de découverte du territoire, ainsi que sur les règles à adopter en cœur de Parc, mutualisé entre les équipes de l'office de tourisme et du Parc.
Une expo interactive présente le Parc national des Cévennes et ses actions. 

Sur place :  Une boutique, librairie découverte et  produits siglés PNC.
Ouvert toute l'année (se renseigner sur les jours et horaires en saison hivernale).
En savoir plus

Office de tourisme Cévennes Gorges du Tarn, Ispagnac

Place de l'Église, 48320 Ispagnac

https://www.cevennes-gorges-du-tarn.com/

contact@cevennes-gorges-du-tarn.com

04 66 45 01 14

Les relais d'information sont des offices de tourisme ou sites partenaires du Parc national des Cévennes, qui ont pour mission l'information et la sensibilisation sur l'offre de découverte et d'animations ainsi que les règles à adopter en cœur de Parc. 

Ouvert de juin à septembre

En savoir plus

Accès routiers et parkings

Depuis Florac, monter sur le plateau du Méjean par la RD 16 puis, au niveau de Mativet, prendre la route allant sur La Condamine/Les Champs/Montbrun

Stationnement :

Croisement de la D 68 et de la Condamine

Source

CC Gorges Causses Cévenneshttps://www.gorgescaussescevennes.fr/
Parc national des Cévenneshttp://www.cevennes-parcnational.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :