Prat-Peyrot - Vélo route n°6
>>
Accueil
>
Vélo de route
>
Prat-Peyrot - Vélo route n°6
Meyrueis

Prat-Peyrot - Vélo route n°6

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Un super tour pour les amoureux des dénivelés importants, avec en prime le sommet de l’Aigoual !
Vous tournez autour de l’Aigoual ! Le « nombril de la France »!
Une vue à 360° tout le long de votre course, avec un bon dénivelé, mais des récompenses dans chaque virage, à chaque col. Et au final, vous pourrez dire : je l’ai fait !

Les 12 patrimoines à découvrir
Eau

Frontière climatique

Le col constitue aussi une frontière climatique. Quand le versant atlantique, sous vent d'ouest dominant, est arrosé par les pluies assez réparties dans l'année, le versant méditerranéen, plus sec et chaud, oppose au vent de sud-est (le « marin ») qui souffle parfois, une barrière massive obligeant l'air humide à s'élever brusquement. L'eau des nuages se condense alors, ce qui donne parfois lieu aux « épisodes cévenols », où des trombes d'eau s'abattent (600 mm en 24h) provoquant des crues catastrophiques. L'Aigoual, Mt Aigualis, le pluvieux (A. Bernard) porte bien son nom ! Après la Savoie, c'est l'endroit le plus arrosé de France.
lire la suite
Architecture

Le village de St André de Valborgne

En se promenant le long des quais qui surplombent la rivière, les belles maisons bourgeoises de l’époque florissante de la soie se dévoilent encore. En cherchant un peu, d’anciennes filatures ou bâtiments industriels dédiés à la sériciculture se dessinent encore dans le paysage. Un peu plus bas, en face du château du XVIe,  écoutez l’histoire racontée par Bernadette Lafont sur les épopées des camisards dans les années 1702. En remontant sur la place, désaltérez-vous à la fontaine et osez pousser la porte de l’église de l’époque romane (XIIe siècle)…
lire la suite
Eau

Une source, cinq fontaines

Cette fontaine est l’une des cinq fontaines publiques de Saint-André, toutes alimentées par la même source (son eau est donc la même que celle de la Fontaine du Griffon). Avant l’installation de l’eau courante, elles étaient bien plus nombreuses sur ce côté du quai.
lire la suite
Histoire

Tempus fugit (F.Paterson, D.Buglass)

Le temps fuit, la conscience crie, la mort menace, le ciel sollicite, l’enfer gronde et l’homme dort. Ici les effets du temps et des éléments naturels transforment le bois de l’œuvre, tout est un éternel recommencement au rythme des heures qui passent. Combien de temps avons-nous avant que tout soit perdu et qu’il soit trop tard pour réparer les dégâts ? La nature continuera sa route et effacera les traces des Hommes sur terre.
lire la suite
Paysage

Cellule (Marie Gueydon de Dives)

L’œuvre Cellule est une architecture naturelle et une réalisation artificielle qui représente un passage entre les mondes intérieur et extérieur. Poser ou opposer en interrogeant les notions de limite, de porosité et d’ouverture.
Cette œuvre vous invite à entrer à l’intérieur et à ressentir l’extérieur. Être l’œil qui contemple, l’oreille qui reçoit, la conscience qui objective la réalité.

lire la suite
Flore

Couchés dans l'herbe (Fabrice Pressigout)

Un amas de bois et de pierres mêlés… Mais quand l’observation se précise, on aperçoit des humains allongés, le regard tourné vers le ciel, une famille immobile. Elle peut vous donner envie de vous allonger paisiblement et prendre le temps de s’adonner à la paréidolie : ce phénomène, qui consiste à voir des formes humaines ou animales dans les nuages, les arbres et les rochers.
lire la suite
Flore

L'évolution de la végétation

Au col se dresse un menhir de schiste. Au nord, dans le ravin de Trépaloup, des silex taillés témoignent de la fréquentation de cette région dès la préhistoire. Des analyses palynologiques (études de pollens fossilisés dans les tourbières) ont permis de reconstituer la végétation de l'Aigoual entre 8000 et 5000 av. J-.C. Le pin domine, accompagné du bouleau et du noisetier. Puis, le peuplement de pins diminue progressivement. Le climat humide se réchauffe et favorise l'extension du chêne et du noisetier. Enfin, le renforcement de humidité et de la nébulosité en altitude permet le développement du sapin et du hêtre. Dès la fin du 1er siècle av. J.-C., l'apparition d'un pourcentage important de graminées met en évidence le recul de la forêt en faveur des pâturages et des pelouses. C'est le début des grandes déforestations.

lire la suite
Géologie

Equilibre précairn

Une installation d’empilement de pierres, grâce à une structure rigide d’acier trouve sa stabilité à la gîte. Elle éprouve cette tension entre masse et verticalité en dérangeant les lois de la gravité, ainsi en mesure de troubler la logique visuelle du spectateur. L’installation en devient exagérée et surréaliste. C’est alors le paysage entier et le spectateur qui sont penchés.
lire la suite
Paysage

Assise (Marie-Hélène Richard)

Les chemins ouvrent loin des villes la voie à de nouveaux rythmes. Une autre vision de la vie ou le temps nous donne la respiration de la contemplation, des pierres, des arbres et des ciels omniprésents. Une expérience physique du face à face avec la nature. Un banc de bois et de branches dont le dossier s’affine et s’élève vers le ciel comme pour redevenir arbre.
lire la suite
Milieu naturel

Les Vigies (Douce Mirabaud)

Dans la clairière et les sous-bois, des branches mortes élevés en tas, des formes sans apparence aux géométries particulières, nombreuses, comme une armée silencieuse et patiente. Des volumes hybrides, des abris, des menhirs étranges, des habitants attendant la pleine lune pour en sortir du bois et danser sur les pentes abruptes de l’Aigoual en laissant des fragments de leur ADN.
lire la suite
Milieu naturel

Tout là-haut (Guth Joly)

Tout là-haut… pour toucher les nuages, se sentir oiseau, mais aussi, sentir la peur, le vertige et l’envie de grimper plus haut. Aller voir au-delà pour voir autrement, voir autre chose, élargir nos horizons, se sentir tout petit et changer notre angle de vue. Cette œuvre est fragile, elle supportera vos pensées et vos rêves mais pas votre poids d’humain. Garder les pieds sur terre et imaginer ce voyage à la cime des arbres, la tête dans les nuages…
lire la suite
Eau

Bassin versant (Xavier Rèche)

Par son implantation et son nom, cette installation évoque la ligne de partage des eaux Atlantique/Méditerranée toute proche. Une « embarcation », réduite à la structure de sa charpente en suspens, sans les bordés ni le plat-bord, s’incline dans la direction des eaux de ruissellement. Elle souligne les traces des premières ramifications d’un immense réseau hydrographique.
lire la suite

Description

De Prat-Peyrot, prendre D18, puis la D118 pour monter au sommet de l’Aigoual (aller-retour), puis continuer par la D18 jusqu’à Cabrillac.
1) À Cabrillac tourner à droite, direction col Salidès, par la D19. Après le Col, prendre la D907 jusqu’à St-André de Valborgne.
2) Traverser le village de St-André de Valborgne et tourner à droite par la D10, direction Valleraugue, en passant par les cols de l’Espinas et du Pas.
3) À Valleraugue, retour au col de La Serreyrède par la D986, en passant par L’Espérou, puis suivre la D269 jusqu’à Prat-Peyrot.
Départ : Station Prat-Peyrot
Arrivée : Station Prat-Peyrot
Communes traversées : Meyrueis, Val-d'Aigoual, Les Plantiers, Saint-André-de-Valborgne, Bassurels, Rousses, Gatuzières

Profil altimétrique


Recommandations

Avant de vous engager sur un circuit, vérifiez qu'il est adapté à votre activité et à votre niveau. Respectez le code de la route et les autres usagers ; contrôlez votre vitesse et trajectoire. Faites en sorts d'être vus et, en groupe, privilégiez la file indienne. N'oubliez pas que le temps change vite en montagne. Pensez à emporter de l'eau en quantité suffisante. Bonne route.

Lieux de renseignement

Maison du tourisme et du Parc national, Florac

Place de l'ancienne gare, N106, 48400 Florac-trois-rivières

https://www.cevennes-gorges-du-tarn.com

info@cevennes-parcnational.fr

04 66 45 01 14

La Maison du tourisme et du Parc national des Cévennes est installée dans le bâtiment renové de l'ancienne gare en bordure de la N106. C'est un espace , d’accueil, d'information et de sensibilisation sur l'offre de découverte du territoire, ainsi que sur les règles à adopter en cœur de Parc, mutualisé entre les équipes de l'office de tourisme et du Parc.
Une expo interactive présente le Parc national des Cévennes et ses actions. 

Sur place :  Une boutique, librairie découverte et  produits siglés PNC.
Ouvert toute l'année (se renseigner sur les jours et horaires en saison hivernale).
En savoir plus

Office de tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes, Saint-André-de-Valborgne

les quais, 30940 Saint-André-de-Valborgne

https://www.sudcevennes.com

vallee.borgne@wanadoo.fr

04 66 60 32 11

Les relais d'information sont des offices de tourisme partenaires du Parc national des Cévennes, qui ont pour mission l'information et la sensibilisation sur l'offre de découverte et d'animation ainsi que les règles à adopter en cœur de Parc.

En savoir plus

Office de tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes, Valleraugue

7 quartier des Horts, 30570 Valleraugue

https://www.sudcevennes.com

office.tourisme.valleraugue@wanadoo.fr

04 67 64 82 15

Les relais d'information sont des offices de tourisme partenaires du Parc national des Cévennes, qui ont pour mission l'information et la sensibilisation sur l'offre de découverte et d'animations ainsi que les règles à adopter en cœur de Parc. 

Ouvert toute l'année (se renseigner pour les jours et horaires d'ouverture en période hivernale)

En savoir plus

Accès routiers et parkings

De Meyrueis ou de Valleraugue, prendre la D986 jusqu’au col de La Serreyrède puis suivre la D269 jusqu’à Prat-Peyrot.

Stationnement :

Parking Prat-Peyrot

Source

CC Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaireshttp://www.caussesaigoualcevennes.fr/
Pôle Nature Aigoual

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :